Mercury MENA, entreprise liée à la construction de structures de la Coupe du monde, doit des milliers de dollars à des dizaines d’anciens employés. Un nouveau cas d’exploitation des travailleurs migrants.

https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/qatar-2022-travailleurs-migrants-sans-salaires